Le protocole de traitement BBA

BBA, un traitement en 3 étapes

Evaluation de terrain

Déterminer l’importance
du fond allergique

Traitement du terrain

Nettoyer et reprogrammer
le terrain allergique

Traitement ciblé

Poursuivre le nettoyage des allergies et mémoires négatives

1. L’évaluation
de terrain

Dans un premier temps, le niveau du fond allergique de la personne est évalué par le biais d’une “évaluation de terrain”.
Celle-ci s’établit au cours d’un entretien, suivi de tests de tonus musculaire de kinésiologie. Précis, efficaces et indolores, ils permettent de détecter les groupes d’allergènes de base auxquels le corps réagit.
Selon les réactions et l’importance des déséquilibres, le nombre de séances nécessaires pour remettre le terrain à “niveau” sera plus ou moins conséquent.

L’évaluation de terrain réalisée, lors du premier rendez-vous, fournit une indication du nombre minimal de séances nécessaires à traiter le terrain.

2. Le traitement du
terrain
, du fond allergique

Après le bilan, on procède au nettoyage du terrain et à sa reprogrammation. Les blocages énergétiques sont supprimés et on retransmet au corps les informations selon lesquelles les substances qui provoquent jusqu’alors des symptômes ne sont pas nocives.

Le traitement est effectué par stimulation digitale de points d’acupuncture. La personne se trouve alors en contact avec un échantillon correspondant à l’allergène traité.

Au fil des séances de traitement du terrain, on observe un regain d’énergie et une diminution des symptômes.
Pour les personnes peu allergiques, le traitement de terrain peut faire disparaître l’ensemble des symptômes et s’avérer suffisant à enrayer l’ensemble des intolérances.
Alors que chez les personnes très allergiques, le corps peut continuer à manifester des allergies à certaines substances. Dans ce cas de figure, on procède, dans un deuxième temps, au ciblage des substances spécifiques et au traitement individuel séance après séance.

3. Le traitement ciblé des allergies et sensibilité

Lorsque le terrain a été entièrement reprogrammé ; si des allergies subsistent, on procède à une recherche des substances en cause par le biais d’échanges et de tests de tonus musculaires. On poursuit le traitement pour les substances problématiques détectées.
Cette méthode permet également de déceler des blocages émotionnels, psychologiques, à l’origine ou non d’intolérances, et de les dénouer. Comme pour les allergies, nous traitons définitivement une mémoire émotionnelle, ou un type de perturbation en une seule séance.

La durée du traitement est tout à fait spécifique à chacun.

Les évictions
post-traitement

Le protocole nécessite de respecter une période d’éviction de la substance traitée, correspondant à 25 heures après le traitement pour les adultes, ou 6 heures pour les enfants.
L’éviction entraîne l’élimination des toxines liées à l’allergène et ainsi laisse le temps à l’information de circuler dans l’ensemble des méridiens et du corps. Elle est impérative pour garantir l’efficacité du traitement.